Rose - Rosier

Arbuste à tiges épineuses de la famille des Rosacées, le rosier est cultivé comme plante ornementale pour ses fleurs odorantes de diverses nuances, les roses, qui constituent la plus importante catégorie des fleurs coupées et pour la production d'essence de parfumerie. En savoir plus sur Rose - Rosier
Ajoutez cette plante pour recevoir des rappels et conseils mensuels personnalisés par email.
Cette plante a été ajoutée à votre Programme Jardin
Supprimer Mon Programme Jardin Mon Programme Jardin

Planter

Planter

La plantation est une étape importante pour la reprise de la plante et le bon développement des racines de la plante. La période de plantation des rosiers à racines nues est recommandée d'octobre à avril, hors période de gel ; celle des rosiers en conteneur toute l’année hors période de gel. Lors de la plantation, il est nécessaire de préparer avec soin le sol en éliminant les causes éventuelles de stagnation de l’eau (placer des billes d’argile au fond du trou pour éviter un excès d’eau en terre lourde, argileuse). Vous pouvez également améliorer la composition du sol en apportant un amendement organique. Pour une meilleure reprise du rosier, n’oubliez pas de praliner les racines (rosiers racines nues) et/ou d’ajouter un stimulateur racinaire.

Nourrir

Nourrir

Les roses sont des plantes qui expriment toute leur beauté si on leur offre de bonnes conditions, à savoir une terre bien drainée et riche en nutriments, exempte d'herbes indésirables, un bon soleil et une bonne aération. La fertilité naturelle du sol est rapidement épuisée par les plantes, qui, comme le rosier, développent une croissance luxuriante et une floraison abondante. En leur apportant de l’engrais organique, vous améliorez le sol, nourrissez durablement la plante favorisant de plus belles fleurs et un feuillage plus vert et plus dense.

Protéger

Protéger

« Il vaut mieux prévenir que guérir » est un adage qui vaut aussi pour le jardinage. Les conditions de culture (exemple : excès d’arrosage), le climat (chaleur et humidité) et la variété des rosiers sont autant de facteurs qui influent sur les attaques d’insectes ou de maladies. Quelques réflexes et gestes simples : éliminez les fleurs fanées et le bois mort, ramassez et éloignez les feuilles et les déchets de taille afin de réduire les risques de contamination. Évitez également le mouillage des feuilles en arrosant au pied du rosier. Appliquez un traitement préventif en suivant bien les indications sur les emballages. Attention, le rosier peut être aussi sujet à la chlorose. il s'agit alors d' un manque de fer dans le sol. Les feuilles jaunissent et la croissance. peut d'arrêter Dès l'apparition des premiers symptômes de chlorose, il convient d'intervenir avec un chelate de fer.

Soigner

Soigner

Les roses sont des fleurs aimées des jardiniers mais aussi des insectes, principalement pucerons et cochenilles et/ou de maladies oïdium (blanc du rosier), marsonia (maladies des taches noires)… Dès l’apparition des symptômes, il est nécessaire de supprimer les feuilles atteintes de maladies en les coupant et de traiter au plus vite la plante. Les pucerons et cochenilles raffolent des jeunes bourgeons et feuilles tendres. En suçant la sève du rosier, ils fragilisent et épuisent le rosier. Ne pas hésiter à passer le pulvérisateur sous les feuilles, les pucerons s’y cachent.

Rose - Rosier, en savoir plus

La rose et ses origines

Le mot « rose » provient du latin rosa utilisé pour désigner la fleur mais également le rosier. Elle fait partie de la famille des Rosaceae. La rose est l’une des rares fleurs à avoir son nom provenant de l’arbuste qui la porte : la rose est la fleur du rosier. Elle est très appréciée pour sa beauté et son parfum.

La rose est cultivée depuis les temps anciens, en Chine, et en Grèce. Hérodote, Théophraste et Pline l’Ancien la citent dans leurs écrits.

Le rosier se décline sous différents types : arbustif, grimpant, buisson ou couvre-sol.

 

Saisonnalité de la rose

Les roses fleurissent de mai à octobre et se déclinent sous les couleurs du blanc au rouge. Les rosiers les plus présents dans les jardins sont les rosiers buissons. Leur hauteur ne dépasse pas 1 m. Ils sont très utilisés pour délimiter des bordures, créer des massifs ou des bouquets.

Les rosiers couvre-sol sont utilisés pour cacher le sol ou les racines des arbres. Ils produisent un effet spectaculaire.

Le rosier grimpant peut atteindre 5 à 6 m et se place idéalement sur une pergola ou une tonnelle. Il a besoin de soutien.

Les rosiers peuvent être plantés d’octobre à avril, en évitant les périodes de gel.

Comment planter la rose ?

Les rosiers doivent être plantés au soleil. Ils s’adaptent à tous les types de sol bien qu’un sol trop calcaire jaunit les feuilles. Il est important de préparer le terrain bien à l’avance avant la plantation. Si votre terrain est sablonneux, ajoutez-y de l’humus. Retirez les pierres, racines et mauvaises herbes et apportez-y également de l’engrais.

Pour planter les rosiers, faites un trou de 50 cm de profondeur sur 50 cm de largeur. Arrosez une fois par semaine durant les deux premières années, espacez ensuite les périodes d’arrosage. Cependant les roses nécessiteront davantage d’eau en période de sécheresse.

Plantez les rosiers à distance différente selon la variété. Espacez les rosiers en massif de 50 cm. Les variétés qui se développent rapidement nécessiteront un espace de 60 à 80 cm entre chaque.

Pour entretenir vos rosiers, ajoutez de l’engrais à la fin du printemps ou au début de l’été. Procédez à un arrosage hebdomadaire en évitant de mouiller les feuilles et coupez les fleurs fanées.

 

Propagation des roses

Prenez des boutures et plantez-les dans un pot pendant 4 à 6 semaines à une température de 21°C dans un endroit ensoleillé. Une fois que les feuilles apparaissent, vous pouvez repiquer les roses directement dans votre jardin.

 

Le saviez-vous ?

La Rose est la fleur nationale de l’Angleterre, de la Bulgarie, des Etats-Unis, de la Finlande, de l’Irak, des Maldives et de la Roumanie.

Elle était utilisée au Moyen Age pour soigner les maux de tête et d’estomac.