Les conseils de jardinage Solabiol

Qu’est-ce que l’éco-jardinage ?

L’éco-jardinage consiste à jardiner durablement en s’inspirant de la nature.

L’éco-jardinage consiste à jardiner durablement en s’inspirant de la nature.

C’est tenir compte des interactions entre les différents éléments vivants du jardin : sol, plantes, eau …et favoriser la présence d’éléments vivants que l’on estime utiles comme par exemple les auxiliaires. Ces derniers régulent ceux que l’on considère nuisibles (comme les pucerons.) L’éco-jardinage passe par une approche globale du jardin avec la mise en pratique de méthodes culturales et l’utilisation de solutions alternatives ou de biocontrôle.

Voici nos 10 conseils pour commencer, et vous lancer dans l'éco-jardinage :

  1. Placez votre plante dans les meilleures conditions : il faut placer votre plante dans les meilleures conditions (sol, climat, proximité avec des plantes « amies ») et tenir compte de ses exigences pour qu’elle puisse elle-même se défendre contre toutes les agressions extérieures. 
  2. Choisissez des espèces adaptées à votre région : choisissez des espèces produites localement et adaptées à votre région, et tenez compte des différents sols et de l'exposition de votre jardin. : « à chaque endroit de votre jardin il y a une plante qui s'y plaira, mais cette même plante ne poussera pas partout dans votre jardin !» 
  3. Pensez à nourrir votre sol, et donc les plantes : apportez à votre sol exclusivement des fertilisants naturels, et toujours veiller à ce qu’il soit couvert par des végétaux ou un paillage, comme en forêt ! Le sol est une véritable usine à composter la matière organique que vous lui apportez, il est vivant.  
  4. Associez vos plantes : appliquez le principe des associations végétales, c’est ce qu’on appelle le compagnonnage. Il y a des plantes qui fonctionnent bien ensemble et d’autres moins.
  5. Pensez à la rotation des cultures : au potager, ne cultivez pas les mêmes familles de légumes au même endroit plusieurs années de suite : la rotation des cultures évitera un appauvrissement de votre terre de certains éléments nutritifs et limitera les populations de ravageurs. Un ravageur trouvant sa plante hôte tous les ans au même endroit se multipliera plus facilement. 
  6. Rétablissez les équilibres de la faune : privilégiez la venue des auxiliaires, les coccinelles qui évitent l’invasion des pucerons, des oiseaux en positionnant des nichoirs ou en leur créant des abris dans votre jardin, en plantant des plantes attractives pour celles-ci … et évitez l’invasion des ravageurs en les maintenant en dessous du seuil de nuisance.  
  7.  Créez de la diversité des milieux : cultivez une multitude d’espèces végétales différentes qui, elles-mêmes, seront des lieux de vie pour une multitudes d’animaux. Votre jardin peut accueillir une biodiversité végétale et animale fantastique ! L’objectif n’est pas de les éradiquer car dans ce cas les auxiliaires quitteraient votre jardin et laisseraient le champ libre à une nouvelle invasion, en d’autres termes, pour ne pas avoir de dégâts de pucerons, ayez des pucerons pour nourrir vos coccinelles ! 
  8. Créer un point d’eau : ne serait-ce qu’un petit bassin d’un ou deux mètres carrés avec des plantes aquatiques qui constituera à lui seul un écosystème d’une richesse fabuleuse ! 
  9. Observez votre jardin : bien connaitre son jardin pour intervenir plus en préventif qu’en curatif. 
  10. Prévenir plutôt que guérir : utilisez des produits préventifs, des produits de biocontrôle en respectant les doses et les conditions d’emploi.

L’éco-jardinage, c’est une association durable entre vous et votre jardin avec des bénéfice réciproques.  

Mon Programme Jardin, votre coach jardin personnalisé !

Renseignez les plantes présentes de votre jardin : arbres, fleurs, fruits, légumes, gazon...

Répondez à quelques questions pour vous connaitre un peu mieux.

Recevez tous les mois votre Programme jardin personnalisé par email.