Que planter pour un beau jardin fleuri tout l’été ?

Bien choisir les plantes qui vont fleurir au jardin durant tout l'été. Conseils et explications.

Quelles plantes choisir pour un jardin en fleurs tout l'été ?

L'été est la saison où l'on profite le plus de son jardin ! Ce dernier doit être fleuri à souhait, pour éveiller les sens avec un foisonnement de coloris et l'exhalation de doux parfums. Pour perdurer toute la saison, les fleurs composant le tableau de votre jardin devront être choisies avec discernement afin de pousser avec facilité sans demander trop d'entretien tout en assurant le spectacle !

Astuces pour un jardin fleuri tout l'été

Obtenir un jardin fleuri tout l'été demande quelques connaissances préalables pour un résultat époustouflant.

Tenir compte des spécificités de chaque jardin

Il faut tenir compte de plusieurs paramètres avant d'installer des plantes pour fleurir le jardin. Ainsi, elles demanderont beaucoup moins d'entretien pour pousser :

Le climat diffère entre les zones méditerranéennes et le nord de la France mais aussi entre zones d'altitude et le littoral. Il faut toujours choisir des plantes adaptées au climat.

La nature du sol doit être prise en compte. Certaines ne supportent pas une terre de pH alcaline (camélia, rhododendron, azalée, hortensia, bégonias...), d'autres la tolère voire l’apprécient (buddleias, lilas, lavande, rose trémière, clématite...). Le sol est considéré alcalin lorsqu'il a un pH de 6,6 et plus.

En terre légère et pauvre, pensez au gazania ou à l’immortelle, en terre lourde et argileuse l’œillet de poète, la balsamine ou le ricin poussent très bien.

Nombreuses sont les plantes qui ne fleurissent bien qu'en plein soleil. C'est le cas du surfinia, du lantana, ou du zinnia. D'autres comme le fuchsia ou le bégonia se plaisent à l'ombre.

Chaque jardin est différent, même dans un voisinage proche. Apprendre à connaître les différents micro-climats (protection du vent par des murs ou des haies, présence d'un point d'eau, zones en cuvettes ou au contraire pentues et surélevées...) est une approche intéressante pour savoir où installer chaque plante à sa juste place.

Le côté pratique

  • Les plantes doivent être adaptées à la disponibilité du jardinier. S'il a peu de temps, il optera pour des variétés locales, adaptées au climat, qui demandent peu d'arrosage et d'entretien.
  • Pour profiter du spectacle tout l’été, planter des espèces à floraison longue durée comme la verveine, le pélargonium, le bacopa, la sauge ou l'hibiscus.
  • Mixer vivaces, arbustes et plantes annuelles à floraison estivale pour obtenir un tableau harmonieux et florifère.

Le côté esthétique

Un jardin fleuri n'est pas forcément synonyme de fouilli végétal. Pour un effet réussi, les végétaux le composant seront placés avec harmonie en respectant quelques principes de base :

  • Les fleurs les plus hautes (delphiniums, tournesols, cosmos, canas...) seront plantées en arrière plan les fleurs de taille moyennes (sauges, gaura, coréopsis...) au centre du décor et les plantes de petite taille (pétunias, verveines, bégonias, impatiens...) au tout premier plan.
  • Pour éviter les fautes de goûts, opter soit pour un contraste marqué entre deux couleurs opposées (jaune/bleu, mauve/orange) soit pour des teintes qui se marient bien (rose, mauve et bleu ou jaune, orange et rouge). Valeur sûre, le blanc se marie à tous les coloris et apporte du contraste et de la douceur. Il agrandit également les petits espaces.
  • Attention au rouge, à utiliser par petites touches et avec des couleurs qui se marient bien (éviter le rose fuchsia, le bleu ou le mauve)

Des plantes qui se protègent mutuellement pour limiter les traitements

  • Éviter de planter des sujets sensibles aux mêmes maladies côte à côte ou sur une zone déjà infestée par la rouille l'année précédente (ex. rose trémière).
  • Avant de planter, penser aux bonnes associations comme par exemple l'oignon d'ornement qui protège les rosiers des maladies cryptogamiques, la capucine qui attire les pucerons sous les lauriers roses qui seront ainsi épargnés par la fumagine, une maladie associée à ces insectes.
  • Créer des bordures d’œillets ou de roses d'Inde, plantes qui repoussent les nématodes dans le sol mais aussi de nombreux insectes. Planter de la tanaisie dans les massifs, elle attire les auxiliaires comme la syrphe et les guêpes parasitoïdes qui régulent les populations de ravageurs.
  • Planter de la lavande aux pieds des plantes sensibles aux pucerons.

Comment réaliser une potée fleurie ?

En été, balcon et terrasse se doivent également d'être fleuris. Voici quelques astuces pour créer une composition qui fleurira toute la saison :

  1. Choisir un contenant percé en son fond et de taille adéquate pour assurer le développement de toutes les plantes.
  2. Déterminer la forme, la couleur et la matière du contenant selon l'effet souhaité, mais aussi selon le climat, certains matériaux comme la terre cuite craignent le gel, mais limitent l'échauffement grâce au phénomène d'évaporation ; ils seront idéaux en zone méditerranéenne.
  3. Choisir des plantes requérant les mêmes besoins quant à la nature du substrat et l'arrosage.
  4. Penser à l'harmonie des couleurs, au contraste des formes et des textures.
  5. Couper les fleurs fanées afin d'induire l'apparition de nouveaux boutons et ainsi allonger la période de floraison.

 

Conclusion : Un beau jardin resplendissant tout l'été n'est pas une utopie si les végétaux sont choisis en adéquation avec le climat, le sol et le temps que le jardinier pourra leur consacrer. De tels végétaux, adaptés et faciles d'entretien pourront même tolérer un départ en vacances et demeurer florifères jusqu'à la fin de la saison sans souci. Le plaisir sans la contrainte, voilà une belle option !