Que faire au potager en juin ?

Planter, éclaircir, tailler, butter, pailler, arroser... Tous les travaux en juin au potager.

Quels travaux effectuer au jardin en juin ?

Tous les jardiniers rêvent d'un potager opulent où fruits et légumes poussent en harmonie, donnant d'abondantes récoltes. Juin est le mois idéal pour prendre soin de son potager pour l'été et profiter ensuite de produits sains, naturels et bons pour la santé. Pour obtenir le résultat escompté, dernières plantations et gestes d'entretien, arrosage, rien ne doit être laissé au hasard, pour ensuite profiter d’aliments riches en vitamines et gorgés de saveurs et de parfums !

Effectuer les dernières plantations

Les dernières plantations doivent être effectuées en début de mois. Il faut profiter de cette période où la croissance est optimale avant les fortes chaleurs de l'été. En outre, si les plantations sont effectuées plus tard, la fructification prendrait bien trop de temps surtout dans les régions où l'été est court.

Semer les haricots en lignes ou en poquets (haricots à rame) en échelonnant les semis tous les 15 jours.

Planter les végétaux frileux, comme les tomates, les courgettes, les courges, les concombres, melons et pastèques. Qu'ils proviennent de plants achetés dans le commerce ou qu'ils aient été semés et repiqués par le jardinier, ces végétaux auront besoin des mêmes conditions de plantation :

  1. Choisir un emplacement très ensoleillé ;
  2. Préparer le sol pour ces plantes gourmandes en supprimant les adventices.
  3. Aérer la terre avec une bio-fourche avant de faire un ajout de compost ou d'engrais ;
  4. Creuser un trou deux fois égal à la taille de la motte.
  5. Respecter les distances entre chaque plants pour favoriser leur développement et limiter la propagation de maladies ;
  6. Planter chaque plant ;
  7. Reboucher et tasser puis aménager une cuvette pour l'arrosage autour du pied ;
  8. Arroser abondamment.

Éclaircir les semis

Il est temps d'éclaircir les légumes semés le mois précédent comme les laitues, poireaux, carottes ou haricots. L'éclaircissage consiste à arracher les plantules les plus chétives afin de garder un bon espacement entre les plantes restées en place. Ainsi, les plantules ne se feront pas de concurrence, profiteront d'une meilleure ventilation dans le but d'éviter le développement des maladies et bénéficieront d'une croissance optimale.

Butter les légumes

Le buttage concerne les pommes de terre, les haricots et les pois. Cette opération consiste à former une butte de terre au pied d’une plante. Elle aura ainsi une meilleure tenue au vent et un bien meilleur enracinement. Grâce au buttage, les pommes de terre forment de nombreux tubercules qui ne verdissent pas, ombragés par ce monticule de terre. Rappelons que ce verdissement traduit la présence d'une substance alcaloïde toxique, le buttage est donc essentiel !

Tailler pour activer la production de fruits

Correctement taillés, les légumes seront plus sains et plus productifs..

  • Tomates : pincer les tiges qui naissent à l'aisselle des feuilles entre le pouce et l'index. Vous pourrez ensuite les utiliser pour réaliser du purin ou les bouturer. Cette technique divise le monde du jardinage car elle offrirait une porte d'entrée à de nombreuses maladies, certains jardiniers s'abstiennent donc de tailler.
  • Courgettes, concombres, melons, pastèques : tailler au-dessus des 2 premières vraies feuilles, puis tailler tous les rameaux issus des nouvelles tiges après la 3ème feuille. L'opération sera renouvelée après la production de nouvelles tiges.
  • Aubergines : retirer les gourmands à l'aisselle des feuilles. Supprimer les feuilles de la base et ne conserver que six fruits par pied.
  • Les fraisiers se multiplient naturellement en produisant de nouvelles plantules au bout d'une tige rampante. Ces plantules nommées 'stolons' doivent être désolidarisées du pied-mère en coupant simplement la tige qui les relie afin d'éviter l'épuisement de la plante et la multiplier.

Pailler pour protéger le sol

Pourquoi pailler le sol ?

Le paillage du sol a de nombreux avantages :

  • il limite la concurrence des herbes folles en empêchant leur pousse ;
  • il réduit le phénomène d'évaporation et permet donc d'économiser l'eau d'arrosage ;
  • il empêche certains ravageurs de pondre dans la terre et de se développer ;
  • il protège les légumes et fruits cultivés au ras du sol des projections de terre et évite ainsi la prolifération de nombreuses maladies provoquées par des champignons dont les spores sont en dormance à la surface du sol.

Comment pailler ?

  1. Biner le sol avant de le pailler pour supprimer les herbes folles et casser l'éventuelle croûte présente en surface, la terre sera plus meuble.
  2. Étaler un paillage organique (feuilles mortes broyées, résidus de tonte secs, paille, cosses de sarrasin, paillettes de chanvre...) en couche d'au moins 10 cm d’épaisseur aux pieds des plantes en entourant leur collet. Ne pas laisser de feuilles fraîches sous le paillage.

Bien arroser le potager en été

Un arrosage très régulier en été permet d'éviter les chocs hydriques qui fragilisent les plantes et nuisent à leur productivité. Une plante correctement arrosée sera moins sensible aux parasites et maladies et donnera de nombreux fruits.

Les astuces pour un arrosage efficace

L'arrosage doit être effectué en profondeur pour que l'eau pénètre au-delà de la couche superficielle. Gratter délicatement la surface pour vérifier que la terre ne soit pas sèche une fois les deux premiers centimètres passés. Arroser à nouveau lorsque c'est le cas.

Arroser de préférence le soir après le coucher du soleil ou tôt le matin. L'évaporation sera moindre et les plantes profiteront davantage de l’eau à ce moment-là.

Arroser aux pieds des plantes en évitant les projections sur le feuillage pour éviter que des maladies cryptogamiques ne se développent. Certaines plantes comme les choux et les salades apprécient cependant un arrosage sur le feuillage.

Les bons instruments pour arroser

L'arrosage étant une des clés de la réussite au mois de juin au potager, le jardinier devra s'équiper des bons outils selon la surface dont il doit s'occuper.

  • Un simple arrosoir convient bien pour un petit potager.
  • Un tuyau d'arrosage facilite les opérations dans un espace plus vaste. Il peut être muni d'un pistolet permettant de moduler la puissance du jet.
  • Un arrosage automatique sur programmateur est idéal lors des départs en vacances et pour les grands potagers.

Conclusion :

Un potager demande de l'attention et des soins pour être sain et productif, d'autant plus au mois de juin lorsque les fortes températures et la sécheresse commencent à s'installer. L'arrosage est crucial en cette période, tout comme les gestes d'entretien sur les plantations récentes qui sont en pleine croissance. On obtient alors de belles récoltes durant tout l'été pour le plus grand plaisir de la famille qui va se régaler.