Préservez la fertilité de votre sol avec la rotation des cultures

Technique de jardinage vieille de plusieurs siècles, la rotation des cultures était déjà utilisée à l’époque des Mayas pour la culture de la pomme de terre. Elle permet de conserver la fertilité du sol de votre jardin et d’éviter la prolifération de certains parasites en déplaçant vos plantations. 

Cultiver plusieurs années de suite des plantes d’une même famille botanique au même endroit, vous expose à deux risques importants :

  • La création d’un terrain propice au développement des parasites et des maladies qui lui sont spécifiques.
  • L’épuisement du sol, car chaque culture a ses propres besoins qualitatifs et quantitatifs en éléments nutritifs.

En fonction de ses besoins, chaque famille de plantes va donc puiser ces éléments nutritifs dans différentes couches de votre sol. Certains légumes, comme les carottes, les navets, ou les salsifis par exemple, disposent de racines qui vont prospecter très profond. En revanche, d’autres légumes, comme les salades, assimileront des éléments nutritifs plus en surface.

La méthode de rotation culturale

Pour éviter que votre sol ne s’appauvrisse avec le temps, vous devez donc pratiquer la rotation des cultures au potager en fonction de leurs familles respectives. Le but étant de ne pas retrouver la même famille au même endroit avant trois ou quatre ans.
Si par exemple, vous cultivez des légumes qui nécessitent une grande quantité d’éléments nutritifs (pomme de terre, betterave, courge, poireau, chou, maïs), vous devrez ensuite cultiver des légumes qui vont, au contraire, enrichir votre sol (haricots, pois), ou qui seront moins gourmands (ail, échalote, oignon).

Pour être efficace, la rotation des cultures va vous demander un minimum d’organisation. Vous devrez d’abord lister les légumes que vous souhaitez cultiver, puis les regrouper par famille botanique. Le tableau ci-après va vous aider à les identifier :

Rotation des cultures

Une fois que vous avez effectué votre tri, vous pourrez donc passer à l’assolement de votre potager. 
Pour une rotation des cultures au potager sur 4 années, divisez-le en 4 parcelles de surface équivalente. Ensuite, regroupez chaque famille sur une surface dédiée. 

Astuce Solabiol :

Pour bénéficier également des associations végétales, pensez à regrouper au moins 2 familles qui « s’aiment bien » dans une même parcelle au moment de pratiquer un assolement.

Le cas particulier des vivaces

Les plantes vivaces, comme les fraisiers, les asperges ou les artichauts restent pendant plusieurs années à la même place. Elles ne sont en conséquence pas concernées par le même calendrier de rotation des cultures que vos autres plantations.
Pour les régénérer, vous allez donc devoir les déplacer au bout d’un certain nombre d’années et attendre avant de pouvoir les replanter au même endroit. Le nombre d’années nécessaires peut varier en fonction du type de plantation :

  • Les asperges ne devront pas rester plantées plus de 8 ans au même endroit et vous devrez attendre au minimum 5 ans avant de les replanter à la même place.
  • Les artichauts devront être déplacés au bout de 3 à 4 ans.
  • Les fraisiers devront être déplacés au bout de 3 ans et vous devrez attendre 5 ans avant de les replanter au même endroit.