Pourquoi fertiliser son sol ?

Un sol bien nourri est plus vivant. Ses capacités de stockage des nutriments sont améliorées avec des amendements et des engrais. Les plantes ont ainsi accès à tous les nutriments dont elles ont besoin et se développent parfaitement.

Un sol recevant des cultures ou laissé à nu une partie de l'année a tendance à s'épuiser en nutriments. Son écosystème étant mis à mal, il peut également perdre sa capacité à se restructurer. La terre, malmenée par les conditions climatiques, le piétinement ou un entretien défectueux , a alors besoin d'un petit coup de pouce du jardinier pour se reconstituer et garder sa capacité de stockage des nutriments grâce à la fertilisation.

Pourquoi fertiliser le sol ? 

Les plantes puisent des nutriments dans le sol en quantité diverses selon chaque famille. Certaines comme les melons ou les tomates sont très gourmandes et épuisent le sol, d'autres ont des besoins en nutriments bien spécifiques. Il est donc intéressant d'apporter des engrais d'origine naturelle au bon moment et en ciblant le type de culture car il est important de redonner à la terre ce qu’on lui a pris en récoltant les fruits, les légumes et autres fleurs. 

Au fil du temps, un sol surexploité perd sa capacité à stocker les nutriments. Il s’appauvrit et les plantes s’y développent mal. Elles ont de plus en plus besoin d’intrants (produits fertilisants, entre autres). Une préservation de l’écosystème du sol par un apport en amendements est indispensable.

Un sol laissé à nu entre deux cultures s'épuise. Il subit alors les phénomènes d'érosion et de lessivage (transport des éléments du sol par les eaux pluviales) des nutriments. Les micro-organismes sont moins nombreux et peu actifs, voilà pourquoi il est essentiel de couvrir le sol en permanence avec un paillage organique ou des engrais verts. Le sol sera ainsi fertilisé en profondeur et sa vie microbienne sera préservée. 

Quels sont les éléments nutritifs essentiels à la bonne santé des plantes ?

Trois éléments sont indispensables à la bonne santé des plantes :

  • l'azote (N) qui permet la croissance et qui est un élément essentiel pour les légumes feuilles et les plantes cultivées pour leur feuillage ;
  • le phosphore (P) qui assure la formation des racines et une meilleure résistance aux maladies ;
  • le potassium (K) qui entre dans le processus de photosynthèse, permet une plus abondante floraison et fructification ainsi qu'une meilleure résistance au froid.

D’autres éléments, parfois un peu oubliés, sont également très importants car leur carence peut occasionner des pathologies. 

  • Le calcium qui entre dans le processus de formation des cellules.
  • Le cuivre, le fer et le magnésium qui aident à la formation de la chlorophylle. Une carence en fer peut d'ailleurs provoquer une maladie bien connue : la chlorose qui cause la décoloration des feuilles.
  • Le bore qui aide à la croissance des tiges et à la formation des graines ;
  • Le zinc qui permet la croissance des plantes et la synthèse de la chlorophylle.

Connaître les besoins des végétaux cultivés pour mieux cibler la fertilisation

Tous les végétaux n'ont pas les mêmes besoins en nutriments. Par exemple, le chou-fleur a des besoins plus importants en calcium et en soufre. Les légumes-fruits et les plantes à floraison ornementale ont des besoins accrus en phosphore et potassium pour produire correctement. Les fruitiers à pépins et la betterave ont eux besoin de bore.

Les engrais complets aident à apporter tous les éléments nécessaires en un seul geste. Ils sont faciles d'application, équilibrés et assurent une bonne base de fertilisation pour toutes les plantes.

Pourquoi est-il si important de stimuler le développement des racines ? 

Les engrais d’origine naturelle ont pour fonction d’apporter à la terre tous les éléments dont les plantes ont besoin. Les nutriments sont ensuite rendus assimilables grâce à l'action des micro-organismes présents dans le sol. Le système racinaire, quant à lui, permet aux végétaux de puiser les nutriments dans le sol. Plus le système racinaire d’une plante est développé, plus celle-ci sera capable de récolter l’eau et les éléments nutritifs nécessaires à sa croissance. 

Certes, la plante se nourrit aussi grâce à la photosynthèse, mais plus son système racinaire sera développé, plus la plante sera vigoureuse et résistante aux diverses agressions (froid, sécheresse, parasites, maladies).

Autour des racines d'une plante se trouve la rhizosphère. La nature étant bien faite, la plante va produire des exsudats (matière première naturelle sécrétée par la plante) au niveau de ses racines pour nourrir les bactéries et champignons du sol afin qu'en retour, ils lui offrent des nutriments assimilables : c'est le phénomène de rhizodéposition. 

Comment stimuler le développement racinaire ?

Il est possible de stimuler le développement des racines de plusieurs manières :

  • Par un apport de phosphate naturel ;
  • Par des produits permettant de stimuler la pousse des racines ou de renforcer le système racinaire comme le stimulateur racinaire Osiryl de Solabiol ;
  • En favorisant le processus de mycorhization : cette association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes permet aux plantes de mieux absorber l’eau et les minéraux du sol mais aussi de résister aux champignons pathogènes. Pour stimuler le développement racinaire, on peut alors ajouter de la poudre contenant des champignons mycorhiziens lors de la plantation

Conclusion : Une fertilisation par des engrais complets ou d’origine naturelle est idéale en complément d'une préservation de la vie du sol. Un sol vivant, meuble, bien perméable, humifère et abritant de nombreux micro-organismes sera parfaitement apte à stocker et à restituer les éléments apportés par la fertilisation aux plantes. Ces dernières profiteront ainsi de tous les nutriments nécessaires à leur beauté et à leur productivité !