Pourquoi et comment jardiner en faveur de la biodiversité ?  

Favoriser la biodiversité au jardin permet de limiter les produits de traitement et d'obtenir un jardin sain, fleuri et productif.

Pourquoi et comment jardiner avec la biodiversité pour un beau jardin tout l'été ?

Un beau jardin fleuri et productif en été est à la portée de tous les jardiniers qui sauront prendre en compte les différents éléments qui le composent et qui assurent son équilibre. Le fait de favoriser la biodiversité et de respecter les écosystèmes du jardin est un gage de réussite limitant les contraintes et les gestes d'entretien. Il est temps de changer nos habitudes pour profiter pleinement d'un jardin beau et sain naturellement !

Prévenir l'apparition des ravageurs et maladies

En été, la chaleur et l'humidité ambiante favorisent le développement de maladies et la prolifération des ravageurs. La vigilance est de mise pour prévenir leur apparition.

  • L'observation des plantes est importante pour régler le problème à sa source et le plus vite possible avant son développement. Le jardinier attentif et réactif ne risquera pas l'invasion.
  • Couper et jeter les parties atteintes des végétaux. Ne jamais les laisser au sol pour limiter les risques de contamination.Ne pas non plus les jeter au compost pour ne pas le contaminer.
  • Ne pas arroser le feuillage des plantes pour limiter la propagation des maladies cryptogamiques (provoquées par des champignons).
  • Bien nourrir et arroser les plantes pour qu'elles ne soient pas carencées ou au contraire trop nourries. En souffrance ou en trop forte croissance, elles seraient alors plus fragiles.
  • Au potager et au jardin d’ornement, les escargots et limaces sont attirés par les arrosages. Favorisez la présence de leurs prédateurs naturels comme les hérissons, certains oiseaux ou les poules si vous avez la chance d'avoir un poulailler. Les limaces se nourrissent généralement de végétaux en décomposition. Si elles sont trop nombreuses, c'est un signe de déséquilibre au jardin. Pour les détourner de vos cultures, réservez un emplacement pour divers débris végétaux maintenus humides dans un coin du potager.
  • Planter des plantes amies comme les œillets et roses d’Inde qui éloignent de nombreux insectes. Utiliser la capucine pour détourner les pucerons des haricots ou des plantes d'ornement, penser au ricin qui attire les ravageurs des solanacées (pommes de terre, tomates, aubergines...) et les empoisonne.
  • Pulvériser des purins de plantes en prévention contre les maladies cryptogamiques et les ravageurs. Vous pouvez récupérer les gourmands des tomates pour en faire un purin insecticide ou les orties qui, sous la forme d'extrait fermenté, serviront à la fois d'engrais, d'activateur de compost et de préventif contre certains insectes.

Favoriser les animaux utiles au jardin

De nombreux animaux qui sont souvent chassés sont pourtant très utiles au jardin Les préserver permet de conserver un bon équilibre entre les prédateurs et les ravageurs qui autrement pulluleraient au jardin.

Les animaux utiles au jardin

Insectes pollinisateurs, mammifères (renard, musaraigne, chauve-souris, hérisson...), insectes auxiliaires, batraciens, reptiles, oiseaux ont tous une fonction de régulation. S'ils sont favorisés, le jardin retrouve son équilibre et demande bien moins de traitements.

Comment favoriser la présence des animaux utiles au jardin ?

En été, arroser et pailler le sol du potager pour préserver les vers de terre qui autrement descendent dans les couches profondes. Les vers de terre sont les jardiniers du sol, ils aèrent la terre. Leurs galeries améliorent la pénétration de l'eau et des nutriments dans le sol.

  • Créer des points d'eau, comme un bassin, une mare, ou une simple fontaine pour attirer de nombreux animaux auxiliaires de façon durable au jardin.
  • Miser sur les haies composées pour profiter de floraisons échelonnées et offrir le gîte et le couvert aux insectes pollinisateurs, aux oiseaux et aux petits mammifères surtout si les arbustes produisent des baies.
  • Installer des hôtels à insectes, des nichoirs pour les oiseaux, les chauve-souris et les hérissons.
  • Laisser des espaces en jachère et créer des murets de pierres sèches qui attirent une faune aussi discrète qu'utile.
  • Introduire si nécessaire des insectes auxiliaires (chrysopes, coccinelles, guêpes parasitoïdes). Vous pourrez les trouver dans certaines jardineries, mais aussi sur de nombreux sites Internet spécialisés. Attention, les lâchers devront être effectués en début d'infestation.
  • Respecter scrupuleusement les règles d'utilisation des produits de biocontrôle pour ne pas nuire à la faune.

Des plantes pour attirer les auxiliaires

Un espace laissé en jachère, même de petite surface, permettra de laisser sa place à la biodiversité et de voir pousser naturellement des plantes qui attirent de nombreux auxiliaires du jardinier. Les plantes de la famille des Apiacées (Ombellifères) comme la carotte sauvage, l'astrance, le chardon ou l'angélique attirent les insectes pollinisateurs, mais aussi les coccinelles, les guêpes parasitoïdes les syrphes et les chrysopes. Tous ces insectes aident à lutter contre les pucerons, le thrips, les acariens, les chenilles et larves en tous genres.

Les orties sont très précieuses car elles constituent des zones de ponte pour les papillons et attirent les coccinelles ou les cantharides.

Conclusion : Un environnement respecté par le jardinier saura le lui rendre au centuple ! Fleurs en abondance, fruits et légumes sains seront obtenus grâce à la contribution active de tous les animaux auxiliaires du jardinier et en tenant compte des bonnes associations de plantes. Ce jardinage au naturel favorisant la biodiversité assure des plantes en meilleure santé plus aptes à gérer par elles-même les conditions climatiques estivales et les éventuelles absences dues à un départ en vacances !