Les gestes au jardin en été

Arrosage, taille des végétaux et multiplication font partie des gestes essentiels au jardin en été.

En été, nul ennui pour le jardinier ! Qu'il s'agisse du potager, du jardin d'ornement ou du verger, les gestes d'entretien à fournir sont nombreux pour garder un jardin aussi beau que productif. Outre l'arrosage qui devra être très régulier, les gestes de taille, de bouturage et de marcottage seront à l'honneur cette saison !

Les gestes de taille au jardin

Au potager, à l'ornement comme au verger, des gestes de taille précis devront être appliqués pour assurer floribondité et productivité.

Les gestes de taille au potager

  • Supprimer les gourmands (pousses latérales naissant à l'aisselle des feuilles) sur les tomates et les aubergines.
  • Tailler les cucurbitacées début juillet afin d'assurer une ramification des plantes et une production plus précoce. Lorsque melon, pastèque, courgette ou concombre présentent 4 vraies feuilles, pincer l'extrémité de la tige entre le pouce et l'index au-dessus des 2 premières feuilles. Les rameaux issus de ces tiges seront ensuite pincés au-dessus de la 3ème feuille.
  • En août, tailler les tomates au-dessus du dernier bouquet de fleurs si toutefois vous avez décidé de tailler vos tomates, le débat est ouvert ! La plante pourra ainsi concentrer ses forces sur le mûrissement des fruits existants et ne pas s'épuiser à fleurir et à produire des tomates qui n'auront pas le temps d'arriver à maturité. Tailler également au-dessus des petits melons, pastèques, concombres pour ne conserver que 6 fruits par pied. Couper au-dessus de la deuxième feuille après le dernier fruit.
  • Tailler les inflorescences sur le persil, la coriandre et le basilic pour prolonger la durée de vie de la plante.

Les gestes de taille au verger

  • Supprimer les jeunes pousses en vert (non encore lignifiées) qui se croisent au centre des fruitiers afin de permettre une meilleure ventilation et le passage de la lumière. Cette technique porte le nom de 'taille en vert'.
  • Pour limiter le phénomène d'alternance (production de fruits une année sur deux), éclaircir les fruitiers en n'en conservant qu'une quinzaine par mètre linéaire.
  • Tailler les pêchers après la récolte en coupant les branches ayant fructifié. Conserver les rameaux de remplacement qui porteront les fruits l'année suivante.
  • Tailler les cassis et les framboisiers après la récolte.
  • Ôter les gourmands sur les cerisiers, kiwis, grenadiers et oliviers.
  • Pincer les pommiers et les poiriers au fur et à mesure pour limiter le développement des nouvelles branches.
  • Tailler les kiwis lorsque les fruits ont la taille d'une grosse bille. Conservez 4 feuilles au-dessus du dernier groupe de fruits puis tailler l'extrémité de la tige.

Les gestes de taille au jardin d'ornement et au balcon

  • Supprimer toutes les fleurs fanées pour éviter que la plante ne s'épuise à produire des graines. Elle aura ainsi la force de former de nouveaux boutons floraux.
  • Fin juillet, tailler d'1/3 les extrémités de tiges sur les surfinias pour leur donner une nouvelle jeunesse.
  • Tailler les tiges des arbustes à floraison printanière. Couper les branches défleuries et supprimer le bois mort.
  • Tailler les haies défensives avant que le bois ne devienne trop dur.
  • Si nécessaire, freiner l'expansion des grimpantes afin de protéger les toitures, la maçonnerie et de limiter la prise au vent.

L'été, la saison idéale pour multiplier les végétaux

De nombreuses techniques plus ou moins ludiques permettent de multiplier les plantes. L'été assure un fort taux de réussite. Le bouturage et le marcottage sont les plus simples à mettre en œuvre.

Bouturer les plantes en été

  • Bouturer les arbustes à bois tendre (encore vert) comme le fuchsia ou l'hortensia début juillet puis préférer le bouturage sur tiges semi-aoûtées en août sur les camélias, buis, viorne...
  • Certains arbustes sont plus faciles à bouturer à partir d'un talon. Prélever une branche secondaire en conservant un petit segment d'écorce de la tige principale. Cette technique fonctionne sur le romarin, les conifères ou le groseillier.
  • Quelle que soit la méthode, augmentez vos chances de réussite sur les boutures avec le Bouturage Osiryl, un stimulateur racinaire qui accélère la production de racines.
  • Tester le bouturage dans l'eau est une technique ludique qui fonctionne à merveille sur la menthe, le basilic, l'impatiens, la misère, le papyrus, le laurier-rose, le coleus et bien d'autres !
  • Réaliser des boutures de feuilles sur les plantes grasses. Magique, cette méthode permet d'obtenir une nouvelle plante à partir d'une simple feuille posée ou légèrement enfoncée dans un substrat très léger. Essayez sur les feuilles de graptopetalum, d'echeveria, de crassula, mais aussi sur le bégonia Rex et le gloxinia.

Marcotter ses plantes pour les multiplier

Le marcottage par couchage s'applique aux plantes présentant des tiges souples comme le chèvrefeuille, le jasmin, la clématite, la vigne, le rhododendron ou la glycine. Il suffit de ployer une tige vers le sol pour la mettre au contact de la terre afin qu'elle s'y enracine. La marcotte sera détachée du pied mère au printemps suivant et replantée dans une nouvelle zone du jardin.

Diviser les plantes vivaces

À la fin de l'été, diviser les touffes de vivaces installées depuis au moins 4 ans pour les régénérer si elles fleurissent moins et pour multiplier la plante. Extraire la souche puis la diviser en plusieurs morceaux avec le fer de bêche. Replanter les éclats immédiatement dans une autre partie du jardin ou en pot pour faire des échanges !

Conclusion : Au potager, au verger, comme au jardin d'ornement, les gestes d'entretien ne manquent pas en été ! Profitez de certains gestes de taille pour récupérer les rameaux et les bouturer, vous obtiendrez ainsi de nombreuses plantes à moindre coût et pourrez les partager ou les échanger avec vos voisins ou amis, car le but du jardin est aussi de créer du lien !