Bien tailler ses végétaux

« Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars ». Pour un jardin beau et net avec des plantes en bonne santé, lancez-vous dans une mission de taille de vos végétaux.

En effet, cette tâche d’entretien a plusieurs objectifs :

Donner une forme harmonieuse et équilibrée à la plante ou une toute autre forme issue de votre imagination et de vos qualités artistiques ! Attention toutefois à ne pas aller jusqu’à risquer la rupture d’une tige ou d’une branche !

Supprimer les branches malades ou mortes (à cause de la maladie du chancre* par exemple) ou celles qui frottent l’une contre l’autre

Faire en sorte que la lumière et l’air circule bien entre les tiges et branches. Imaginez qu’un oiseau puisse être capable de traverser l’arbre sans que ses ailes ne touchent une branche !

Retrouvez ici nos conseils jardin pour initier la taille de vos arbres et arbustes.

Quelques règles de base à appliquer rigoureusement !

1/ Utiliser un sécateur de qualité et bien aiguisé : prendre soin de le désinfecter au vinaigre entre chaque plante pour ne pas risquer de transmettre des maladies. Les bonnes pratiques sanitaires sont aussi valables avec les plantes !

2/ Ne jamais tailler en période de gel : la plante aurait du mal à cicatriser et il y aurait donc risque de maladies. Le mois de mars reste la meilleure période pour tailler.

3/ Tailler avec modération : ne pas oublier que dans la nature, il y existe de beaux arbres et arbustes sans aucune intervention humaine.

4/ Tailler toujours au-dessus d’un œil (un bourgeon) dirigé vers le bas et vers l’extérieur de la plante : cela l’incitera à pousser vers l’extérieur

bonne coupemauvaise coupemauvaise coupe 2
Bonne coupeMauvaise coupe, trop près du bourgeonMauvaise coupe, orientée vers le bourgeon

 

5/ Pour tailler une tige au départ d’une autre branche, effectuer la coupe juste au niveau du bourrelet : elle cicatrisera plus facilement, d’où le nom donné à cette zone de la branche : « bourrelet cicatriciel ». Plus près de la branche, elle cicatrisera mal ; et trop loin, ce sera inesthétique : comme un porte manteau 

 

Bonne coupe sur brancheMauvaise coupe sur branche 2Mauvaise coupe sur branche 2

 

 

 

banniere vers les conseils en vidéo

Bonus : Les astuces du jardinier

  • Après une taille de branche d’un diamètre supérieure à un pouce : utiliser un mastic à cicatriser ou de l’argile comme pansement, pour éviter les maladies.

  • Profiter de la taille pour éliminer les fruits momifiés restés dans l’arbre et qui sont de potentiels foyers de recontamination.

  • Après la taille de vos vignes : conserver les rameaux découpés, les laisser sécher et s’en servir pour vos barbecues cet été. À vous les grillades !

  • Après la taille de vos rosiers et lavatères vivaces : conserver le reste de tiges découpées et constituer un petit tas au pied d’un arbre pour en faire un refuge à insectes auxiliaires. Cela créera ainsi une mini-faune, qui aidera le jardinier à réguler les populations d’insectes nuisibles comme les pucerons par exemple.

 

*La minute Quèsaco ?

Maladie du chancre

La maladie du chancre : maladie due à des champignons ou des bactéries,envahissant le bois des arbres vivants pour, petit à petit, les détruire.

Les symptômes d’un chancre sont plus ou moins similaires commençant par une tache brunâtre et concave sur l’écorce suivie de boursouflures conduisant à l’éclatement de l’écorce, à la formation de crevasses dues à la nécrose du bois sous-jacents accompagnées souvent d’écoulement de gomme. Il touche principalement les arbres fruitiers, les conifères et rosiers.