Entretenez la fertilité de votre sol avec les engrais verts

Pour éviter l’appauvrissement du sol de votre jardin entre deux cultures, vous devez impérativement le couvrir et faire en sorte qu’il ne se retrouve jamais à nu. En effet, une terre qui ne « travaille pas » sera soumise aux phénomènes de lessivage et d’érosion et risque d’être colonisée par les mauvaises herbes.

Semer de l’engrais vert va vous permettre d’éviter naturellement ces inconvénients. Cette méthode consiste principalement à occuper le terrain entre la fin de l’été et le début du printemps en semant certaines variétés de plantes. 

Les avantages des engrais verts pour votre jardin

Les bénéfices offerts par l’engrais vert peuvent être classés selon deux catégories distinctes. Celui-ci agira à la fois dans la terre, mais aura également des effets positifs en surface.

Ses avantages dans la terre :

  • Les engrais verts de la famille des légumineuses, comme la vesce, le trèfle ou la luzerne, fixent l’azote  (le N du NPK des engrais) atmosphérique qui est un élément vital pour vos plantes.
  • Les racines des engrais verts descendent plus profondément que celles des autres légumes. Elles remontent donc plus d’éléments nutritifs en surface.
  • Les racines ameublissent et décompactent les sols lourds et argileux. 
  • Après broyage et incorporation à la terre, l’engrais vert va être transformé en éléments minéraux assimilables et en humus, diminuant ainsi les risques d’attaques de parasites sur la culture suivante.
  • Il a pour effet de multiplier par 4 la population de vers de terre qui produisent des éléments nutritifs et ameublissent le sol en creusant des galeries.

Ses avantages en surface :

  • Sa floraison est souvent très belle.
  • Il attire de nombreux insectes pollinisateurs (abeilles et bourdons) et auxiliaires (coccinelles et syrphes).
  • Il ne demande pas d’entretien un fois semé et sa croissance est rapide.
  • Son pouvoir couvrant évite la prolifération des « mauvaises herbes ».
  • Il protège le sol de l’érosion et du dessèchement.
  • Une fois broyé, séché puis incorporé au sol, toute cette biomasse va constituer un excellent engrais organique végétal.
  • Son pouvoir couvrant permet d’éviter le phénomène de « croûte de battance » qui survient après la pluie sur les sols argileux et limoneux.

Quel engrais vert choisir ?

Vous devrez respecter le principe de rotation des cultures et choisir une famille d’engrais verts différente de celle de la culture qui la précède et la suit.
Le choix de l’engrais vert est donc primordial. Pour vous y aider, voici quelques variétés d’engrais verts et leurs caractéristiques :

  • L’engrais vert moutarde : Famille des Brassicacées (ex. : chou, colza, ...).
    Ses fleurs sont jaunes. Sa croissance est très rapide et il possède un fort pouvoir couvrant. Gourmand en azote et ayant des racines relativement profondes, il évite les risques de lessivage en piégeant les nitrates.
  • L’engrais vert vesce : Famille des Fabacées (ex. : haricot, pois, ...)
    Ses fleurs sont bleues violettes. Il fixe l’azote atmosphérique grâce à des bactéries qui vivent en symbiose avec la vesce au niveau de ses racines en formant des nodosités. Vous pouvez le privilégier si votre jardin possède une terre calcaire.
  • L’engrais vert sarrasin : Famille des polygonacées (ex. : oseille, rhubarbe, ...). 
    Ses fleurs sont blanches et très mellifères. Il se plaît dans les terres pauvres et acides, il a un bon pouvoir désherbant.
  • L’engrais vert phacélie : Famille des Hydrophylacées
    Ses fleurs sont très décoratives et riches en pollen. C’est une excellente plante mellifère qui possède un fort pouvoir couvrant. Ses racines sont très développées et descendent profondément.

Astuce Solabiol :
Aucun légume n’appartient à la famille de la Phacélie. Vous êtes donc sûr de respecter les règles de la rotation des cultures si vous l’utilisez comme engrais vert.

Phacélie

 

Comment et quand semer l’engrais vert ?

Utiliser des engrais verts est simple car ils nécessitent peu d’entretien. On préconise l’utilisation de l’engrais vert pour le potager, mais aussi les jardins d’ornement et les massifs d’annuelles entre deux saisons. Il est conseillé de semer l’engrais vert au plus tard fin septembre-début octobre pour lui donner le temps de bien se développer avant les premières gelées. Voici comment procéder étape par étape :

  1. Récoltez vos derniers légumes,
  2. N’attendez pas que votre terre se dessèche,
  3. Griffez superficiellement et semez votre engrais vert en enfouissant très légèrement la semence,
  4. Laissez pousser sans ajouter d’engrais,
  5. Coupez en utilisant une tondeuse en position haute ou une débroussailleuse environ 10 semaines avant la date d’implantation de votre nouvelle culture,
  6. Laissez sécher environ 2 à 3 semaines après la coupe,
  7. Enfouissez-le dans la terre et patientez à peu près 6 à 8 semaines,
  8. Plantez ou semez votre nouvelle culture.

Ce tableau récapitulatif vous aidera à planifier vos engrais verts en fonction des légumes que vous souhaitez cultiver.

Tableau engrais