Comment nourrir le sol pour cultiver les incontournables au jardin ?

Un sol correctement nourri assure de belles récoltes de tomates, pommes de terre et autres légumes incontournables. Conseils pour bien nourrir son sol et cultiver de bons et beaux légumes

Nourrir le sol pour cultiver les incontournables au jardin 

Cultiver son potager pour produire soi-même ses légumes et fruits est un rêve accessible à tous. En prenant soin de nourrir le sol au bon moment selon les légumes et fruits cultivés et leurs besoins, il vous sera possible de déguster de succulentes salades, tomates ou fraises, encore gorgées de nutriments et regorgeant de saveur !

Connaître les différentes familles de légumes pour nourrir le sol en conséquence

Au potager, il existe de nombreuses options de cultures. Outre les légumes restant en place plusieurs années comme l'artichaut ou la rhubarbe, on peut diviser les cultures annuelles en plusieurs catégories :

  • Les légumes feuilles comme les laitues, les épinards, ou les choux verts ne sont pas très gourmands en nutriments, ils ont surtout besoin d'azote pour assurer leur croissance car ce sont leurs feuilles et non leurs fruits qui nous intéressent.
  • Les légumes racines comme les radis, les pommes de terre, les carottes et les betteraves ont tous besoin d'un sol meuble pour que la partie consommée (leur racine) puisse bien se développer. Un apport de sable et de compost au sol est bénéfique à leur bon développement. L'ail et l'oignon ne devront pas être plantés sur un terrain préalablement couvert de fumier, ni en sol trop humide. La plantation sur butte est alors conseillée.
  • Les légumes fleurs comme les brocolis ou les choux-fleurs sont un peu plus difficiles à produire. Ils ont besoin d'un sol meuble mais non sablonneux, toujours frais, riche en azote, en potassium et en oligo-éléments pour éviter les carences.
  • Les légumes fruits comme la tomate, le melon, l'aubergine, le poivron, la pastèque ou la courgette sont des plantes très gourmandes en nutriments. Elles demandent un sol humifère, très fertile, riche en azote pour bien démarrer puis du phosphore, potassium et des oligo-éléments qui assureront une belle récolte.

 

Pourquoi la rotation des cultures est-elle importante ? 

Il existe une technique bienveillante pour le sol et les plantes qui y poussent : la rotation des cultures ou assolement. Cette pratique assure de ne jamais cultiver le même type de légumes sur la même zone avant 4 à 5 ans. Chaque culture devra succéder à l'autre sans puiser les mêmes types de nutriments et une période de jachère devra prendre place. Cette technique a plusieurs buts :

  • éviter la propagation de parasites ou de maladies inféodés à certaines cultures comme par exemple la hernie chez le chou, qui sommeille dans la terre durant des années ;
  • régénérer le sol, en lui permettant de se recharger en éléments nutritifs après une culture vorace, ainsi le sol ne s'épuise pas et a le temps de constituer de nouvelles réserves.

Pourquoi l'emploi d'engrais verts ou de fumier est-il important sur les parcelles en jachères ?

Le sol ne doit jamais être laissé à nu entre deux cultures car il devient alors vulnérable (compactage, imperméabilisation, perte des nutriments lors de fortes pluies...). Les adventices ont tout le loisir de s'y installer rendant les opérations de désherbages fastidieuses ensuite. Lorsque le sol est couvert de fumier ou d'engrais verts, sa structure biologique est préservée et même améliorée.

Comment nourrir le sol en tenant compte des spécificités de chaque culture ?

Chaque type de légume à des besoins bien particuliers qu'il est nécessaire de connaître afin de les cultiver au mieux.

  • Les tomates, poivrons, aubergines, et les légumes de la famille des Cucurbitacées (courgettes, concombres, melons, courges...) ont besoin d'un sol très fertile. L'idéal serait de couvrir le sol de fumier les mois précédant la plantation, puis en cours de culture de faire des apports d'amendement riche en potasse et d'engrais tomates ou d’engrais fruits du soleil de Solabiol par exemple.
  • Les légumes feuilles se contentent de peu d'amendements surtout lorsqu'ils sont plantés après une culture d'engrais verts de la famille des Fabacées qui fixent l'azote dans le sol et le rendent disponible pour la culture suivante. Un simple ajout de compost à la plantation est alors suffisant.
  • Les pois et les haricots sont des légumineuses qui fertilisent le sol grâce à la fixation de l'azote. Il est judicieux de les cultiver après des légumes gourmands.
  • Les pommes de terre, carottes, navets ne sont pas les plus gourmands. Un engrais spécial pomme de terre et potager apporté au sol par griffage en cours de culture leur conviendra parfaitement.
  • Les fraisiers et fruits rouges sont des cultures qui restent en place (pérenne) et qui nécessitent un engrais spécifique et complet comme l'engrais Fraisiers et petits fruits rouges de Solabiol. 

Quand nourrir le sol pour la culture des incontournables ?

  • En hiver : fumier, paillage organique, engrais verts.

  • Au printemps avant la plantation : compost, fumier composté, 'Engrais Potager' et engrais complet organique Solabiol.

  • Durant la culture : engrais bio (sang séché, corne, guano...), engrais spécifiques (tomates, pommes de terre, fraisiers).

Conclusion : La connaissance des divers types de légumes et de leurs besoins spécifiques est une notion fondamentale qui permet de faire les justes apports au sol en amendements et en engrais d’origine naturelle, pour obtenir d'abondantes