Comment bien protéger ses récoltes en été ?

Pour obtenir de belles récoltes, il est nécessaire de protéger les fruits et légumes au verger comme au potager.

Protéger ses récoltes au potager et au verger

Tous les jardiniers rêvent de récolter des produits sains et goûteux tout juste cueillis au jardin en été. Cependant, nombreux sont les insectes ou les petits animaux à s'intéresser aux légumes et aux fruits cultivés ! Savoir les protéger à temps constitue le secret pour profiter pleinement des produits frais et succulents de son jardin sans avoir à payer un trop lourd tribu aux ravageurs.

 

La protection des récoltes au potager

  • Contre les limaces qui s'attaquent aux fraises et aux jeunes feuilles, étaler un paillage qui empêche leur progression comme les paillettes de lin, la cosse de sarrasin ou la pouzzolane sur lesquelles elles ne pourront pas glisser aisément.
  • Créer une barrière physique à base d'argile (Barrière anti-limaces Solabiol), ou de cendres de bois (à renouveler régulièrement après chaque averse).
  • Se faire aider par les poules qui adorent les picorer ou placer des pièges pour les capturer et les relâcher dans la nature. Une simple planche en bois posée à même le sol leur procurera un abri ombragé, il ne restera qu'à les ramasser sous la planche.
  • Pour lutter contre les pucerons, planter des capucines afin de les attirer hors des cultures.
  • En curatif, utiliser le produit Oriange® 3 en 1 de Solabiol pour lutter contre les insectes et les maladies.
  • Mettre en place des filets ou des voiles anti-insectes contre les chenilles et les mouches (teignes, mineuses, thrips, altises...). Choisir des filets à petites mailles (0,8 mm au maximum). Le filet ne doit pas toucher les cultures afin que les insectes ne 'piquent' pas à travers. La pose sur arceaux constitue une bonne solution. Les cycles de vol et de ponte commencent tôt, cependant plusieurs générations peuvent se succéder, c'est pourquoi les filets ont également leur utilité en été. Vérifier le calendrier de pose selon le ravageur ciblé.
  • Surveiller les choux et les poireaux pour prévenir la piéride et pour lutter contre les larves (vers des poireaux et des choux Solabiol).
  • En prévention contre les doryphores, planter du ricin en bout de rangées, ils seront attirés par la plante et empoisonnés. Le lin intercalé entre les rangées agit comme un répulsif. Il est aussi possible d’utiliser l’insecticide Doryphores de Solabiol pour éliminer les jeunes stades larvaires du doryphore.

La protection des récoltes au verger

  • Au verger les oiseaux s'intéressent aux fruits mais ils ne sont pas les seuls. Les animaux assoiffés trouvent dans les fruits un breuvage désaltérant. Offrez-leur des abreuvoirs, des points d'eau, une fontaine, un bain d'oiseaux. Changer l'eau souvent et mettre en place des objets évitant la noyade (gros galets, bois flotté émergeant...)
  • Placer des colliers de glu autour des troncs pour stopper les fourmis et autres petits insectes qui montent aux arbres pour manger les fruits. Attention toutefois aux oiseaux qui peuvent s’engluer à leur tour et mourir.
  • Les fourmis s'intéressent également au miellat que produisent les pucerons, elles les protègent de leurs prédateurs en échange de cette nourriture, il est donc très important d'empêcher les fourmis de faire leur "élevage".
  • Mettre en place des filets pour protéger les arbres fruitiers des oiseaux et des insectes. Attachés au tronc, ou fixés au sol, ces filets devront comporter de petites mailles et être épais pour éviter les blessures sur les oiseaux. Ils seront installés lorsque les fruits commenceront à se colorer.
  • Placer des effaroucheurs (CD, épouvantails, rubans métalliques à ultrasons...), mais les oiseaux s'y habituent, il faut donc les changer souvent.
  • Installer des pièges à phéromones sur les pommiers et les poiriers pour éviter que les pommes et les poires ne soient véreuses. Penser à renouveler la capsule de phéromones au bout de 6 semaines et traiter au Bacillus thuringiensis pour contrôler les jeunes chenilles avant qu’elles ne pénètrent dans les fruits.
  • Suspendre aux branches des pièges chromatiques englués pour capturer mouches, aleurodes, thrips, noctuelles. Renouveler les pièges dès qu'ils sont pleins.
  • Installer des pièges en carton ondulés dans lesquels les larves de carpocapses trouveront refuge de juin à septembre, il ne restera qu'à les éliminer. Placer ces pièges à plus de 20 cm du sol autour des troncs. Ce type de piège fonctionne sur les pommiers, poiriers, pruniers.
  • Ensacher les fruits pour les protéger contre les carpocapses, les guêpes et les insectes piqueurs. Cette technique assure une protection contre la propagation de la tavelure et une production de plus gros fruits. Il existe des housses spécifiques, mais vous pouvez aussi utiliser des sachets en papier kraft. Il suffit de les attacher autour de la branche et non sur le pédoncule. Poires, raisins, pêches, pommes se prêtent parfaitement à cette méthode. Retirer le sachet une semaine avant la récolte pour que les fruits se colorent.

La protection des troncs

Pour obtenir de belles récoltes, les arbres fruitiers eux-mêmes doivent être protégés d'autres attaques que celles des parasites :

  • Le soleil brûle les écorces des arbres récemment plantés. Début juillet : badigeonner du blanc arboricole sur les troncs pour protéger les écorces.
  • Entourer les jeunes troncs avec du grillage pour les protéger des lapins et des chevreuils.

Conclusion : Bien protégés contre les insectes ravageurs, les oiseaux et les mammifères, les fruits et légumes du jardin seront aussi splendides que délicieux une fois venu le temps des récoltes. Il ne vous restera plus qu'à les déguster fraîchement cueillis ou cuisinés, pour un plaisir décuplé par la satisfaction de consommer sa propre production !