Comment avoir une belle pelouse toute l’année ?

Conseils de plantation et d'entretien de la pelouse, pour obtenir un gazon parfait toute l’année

Parfois ornementale, parfois espace de détente ou de jeux, la pelouse offre de multiples possibilités. Pour un beau tapis verdoyant qui perdure toute l’année, il est important de choisir des mélanges de graminées selon l’usage que l’on fera de la pelouse et selon le climat dans lequel on se trouve. La pelouse demande un entretien régulier et des gestes bien particuliers comme la tonte, l'arrosage, l'apport d’amendements, d’engrais ou la scarification. En être conscient et avoir du temps à consacrer à sa pelouse vous assurera une pleine réussite !

Comment installer une pelouse ?

Quelle fonction pour ma pelouse ?

Ornementale, elle prendra la forme d'un tapis verdoyant fin et régulier qui ne pourra pas être foulé en permanence.

Consacrée à la détente, elle offrira la possibilité de pratiquer des activités sportives ou ludiques. Le gazon sera piétiné et devra donc être plus résistant.

Comment choisir les graminées composant la pelouse ?

Le choix des graminées composant le mélange est fait en fonction du climat mais aussi de l'exposition (soleil, ou ombre) de la pelouse et de son utilisation.

Les mélanges pour gazon sont composés de diverses espèces de graminées (agrostide, ray-grass, fétuque rouge, fétuque élevée, pâturin, fétuque ovine-durette...). Le choix est facilité par les appellations parlantes des mélanges prêts à l'emploi du commerce.

Ainsi, dans les mélanges pour gazons ornementaux (premium ou anglais), on trouvera une forte proportion de graminées au feuillage fin et dense comme l'agrostide ou la fétuque, et dans les gazons 'Bord de mer' de la fétuque rouge traçante et de la fétuque élevée, des plantes résistantes aux embruns et tolérant les sols sablonneux. Dans les mélanges pour gazon 'Spécial zones ombragées', le pâturin des prés et l'agrostide ténue auront la part belle.

Quand semer une pelouse ?

Les époques les plus favorables au semis se situent en automne ou au printemps car le sol est bien réchauffé, les températures sont douces et les pluies fréquentes. Ces facteurs vont favoriser la pousse de la pelouse.

Comment semer une pelouse ?

Préparation du sol

Nettoyer le sol en ôtant les herbes folles.

Aérer la terre avec une grelinette.

Ratisser pour enlever les pierres et les débris végétaux.

Ajouter du compost et de l'engrais à la terre pour l'enrichir.

Adopter la technique du faux semis 15 jours au préalable pour éliminer un maximum de plantes sauvages avant le vrai semis. Le faux semis consiste à ne rien semer pour laisser pousser les plantes spontanées et les éliminer dès leur levée avec un désherbant de biocontrôle à base de matières actives d’origine naturelle comme l’acide pélargonique par exemple afin de laisser la place libre pour le semis de gazon qui aura alors moins de concurrence.

Semer la pelouse

Semer les graines de gazon à la volée en deux passes croisées pour une meilleure répartition des graines. Procéder en partant du fond de la zone.

Passer le rouleau à gazon pour bien tasser le sol et plaquer les graines.

Arroser en pluie très fine pour ne pas faire bouger les graines.

La levée devrait intervenir sous 15 jours selon les conditions climatiques et le mélange semé. Il faut arroser dès que le sol semble sec en surface pour favoriser la levée. La terre doit demeurer fraîche tout au long du processus

 

semer le gazon

 

Comment nourrir sa pelouse ?

Pour obtenir une pelouse dense, robuste et bien verte, il est nécessaire de bien la nourrir.

Intégrer du compost et un engrais, comme l’engrais gazon d’origine naturelle de Solabiol, dès la préparation du sol en vue de semer la pelouse.

Au printemps, la pelouse reprend sa croissance, dès que la température dépasse 10 °C recommencer les apports en engrais. Épandre en mars et en mai l’engrais gazon longue durée de Solabiol. Renouveler l'opération en automne.

Pour maintenir la neutralité du pH ou pour corriger une trop forte acidité et pour lutter contre les mousses, faire un apport de Dolomie (carbonate de chaux et de magnésium) une fois par an au printemps ou en automne.

Pour éliminer les mousses tout en faisant reverdir le gazon, utiliser un engrais gazon anti-mousse en automne et au printemps.

Quels soins pour la pelouse ?

La pelouse demande un entretien très régulier pour demeurer belle et verte.

Comment arroser la pelouse ?

L'arrosage est une des clés de la réussite. Il doit être très régulier et bien géré pour que l'eau puisse pénétrer en profondeur dans le sol (au moins 10 cm) afin que les racines ne demeurent pas superficielles et donc exposées à l'évaporation.

Compter 5 à 10 litres par mètre carré par temps sec et chaud. La fréquence de l'arrosage dépend bien sûr du climat, de la saison, de l'exposition mais aussi de la nature du sol. Si celui-ci est sablonneux, il ne retiendra pas aussi bien l'eau qu'un sol humifère et argileux, et devra donc être arrosé plus fréquemment pour que la pelouse ne souffre pas.

 

Arroser de préférence le soir après le coucher du soleil pour limiter le phénomène d'évaporation et permettre aux graminées de profiter de la fraîcheur pendant la nuit.

Arroser en pluie fine et en repassant plusieurs fois sur chaque zone, ainsi la terre aura le temps d'absorber l'eau plus en profondeur.

 

L'arrosage peut être effectué manuellement sur une petite surface, à l'aide d'un simple tuyau muni d'un pistolet permettant une pluie fine et régulière. Sur les grandes surfaces, un système d'arrosage automatisé rotatif ou oscillant branché sur un programmateur est indispensable.

Comment entretenir sa pelouse ?

Des opérations de tontes régulières doivent être effectuées de mars à octobre pour conserver son bel aspect à la pelouse mais aussi pour la fortifier.

La fertilisation par des apports spécifiques est assurée au printemps dès que la température est supérieure à 10°C. Elle reprend à l’automne pour assurer une nouvelle vigueur à la pelouse après l'été.

La scarification est pratiquée en fin d'hiver ou en début d'automne pour ôter les mousses et le feutre qui étouffent le gazon et empêchent la circulation de l'eau, de l'air et des nutriments. Utiliser un scarificateur (outil spécifique présentant des lames acérées) après avoir tondu la pelouse à faible hauteur (3 cm) pour faciliter l'opération. Passer ensuite le râteau pour débarrasser la pelouse de tous les débris végétaux qui pourront être ajoutés au tas de compost.

Le désherbage manuel à l'aide d'une gouge à asperge permettra de déraciner les pissenlits et les carottes sauvages.

Comment réparer une pelouse abîmée ?

Après une longue période de sécheresse ou au contraire de fortes pluies, si elle a été trop piétinée lors d'activités de loisirs, la pelouse peut avoir besoin d'un petit lifting pour reprendre un bel aspect. De même, si elle est envahie de mousses, d'herbes folles ou si elle présente des trous disgracieux.

Commencer par tondre court pour faciliter les opérations de restauration.

Appliquer un désherbant pour supprimer les herbes sauvages ou un anti-mousse si nécessaire.

Scarifier pour supprimer les mousses et le feutrage. Cette opération va aérer le sol.

Terreauter les zones dégarnies avec un mélange de terreau, de compost et de poudre de corne broyée.

Utiliser un gazon de regarnissage sur les zones présentant des trous après avoir griffé la terre pour assurer une bonne pénétration. Rouler, arroser en pluie très fine et protéger la zone ensemencée pour éviter qu'elle ne soit visitée par les animaux de compagnie, ou foulée par inadvertance.

Comment bien tondre son gazon ?

Quand tondre la pelouse ?

La pelouse est tondue de mars à octobre.

Au printemps, des tontes courtes (3 à 5 cm) et régulières permettent un meilleur étalement et une densification du gazon.

En été, régler la lame à 10 cm et tailler moins souvent. Une hauteur d'herbe importante permet de protéger le sol de l'évaporation et de la chaleur, avec à la clé des économies d'arrosage.

En automne, réduire la hauteur de coupe et tondre régulièrement jusqu'en octobre.

Comment tondre la pelouse ?

La lame de la tondeuse doit être bien affûtée pour ne pas fragiliser les brins d'herbe et obtenir une coupe franche. Une lame mal aiguisée va provoquer un déchirement de l'extrémité de chaque brin ouvrant la porte aux agents pathogènes et favorisant le jaunissement de la pelouse.

Régler la hauteur de lame selon la saison et le rendu désiré.

Tondre dans le sens de la longueur en faisant des aller/retours. Pour ne rien oublier, poser la roue de la tondeuse au bord de la bande précédemment tondue.

Effectuer les finitions avec un coupe-bordure aux pieds des arbres, en bordures d'allées ou de massifs.

Conclusion :

Il faut savoir être patient et consacrer du temps pour obtenir une belle pelouse, ainsi le résultat sera des plus splendides ! Connaître les bons gestes d'entretien, savoir nourrir la pelouse et l'arroser régulièrement selon les époques de l'année, la regarnir si nécessaire, sont autant de gestes qui vous permettront